8 juin // Échange avec Édith Maruéjouls

En région Bruxelloise, on constate que la question de l’égalité filles/ garçons reste encore peu présente dans les réflexions sur l’aménagement des espaces et les investissements publics destinés aux loisirs des jeunes. 

Comment sortir des traditionnels street workout ou terrains de football utilisés presque exclusivement par des jeunes garçons ? Quels aménagements pour que les filles occupent et jouissent d’un droit à l’espace public et au loisir elles aussi ? 

Forte de ses recherches et de pratiques de terrain, Edith Maruéjouls viendra nous parler de la manière dont les espaces publics et équipements sont occupés/utilisés en fonction de leur aménagement mais aussi nous inspirer et nous donner des balises à travers divers exemples où les espaces publics ont été pensés différemment, en prenant en compte le genre, afin de laisser une place à chacune et chacun.  

Que vous soyez habitant·e, aménageur·euse ou décideur·euse politique, cette conférence permettra de s’outiller aux enjeux du genre dans l’espace public ! 

Infos pratiques : Sur Facebook : https://www.facebook.com/events/414379067357157Quand ? Mercredi 8 juin 2022 de 18h30 à 20h30Où ? Salle Rasquinet (Rue Josaphat, 109 Schaerbeek)Inscriptions souhaitées par mail magalie@periferia.be ou par téléphone 02 544 07 93

Et pour se mettre dans le sujet, on vous invite à écouter notre podcast : à qui la ville ? dont le premier épisode questionne l’appropriation des espaces publics par les femmes.  

Cycle Budgets Participatifs #3 – Un outil pour s’adapter au changement climatique avec Molina de Segura

BUDGET PARTICIPATIF-2

Du 21 au 24 novembre, Periferia a accueilli en Belgique une délégation de Molina de Segura, une ville du Sud Est de l’Espagne, à côté de Murcia, ainsi que d’Yves Cabannes, membre fondateur de notre association et expert international des Budgets Participatifs.

L’idée ? poursuivre les réflexions initiées lors des cycles précédents autour d’une expérience de budget participatif portée par les citoyens de Molina de Segura et mise en œuvre par la municipalité.

De nombreux échanges ont eu lieu, dont 4 rencontres ouvertes dans quatre villes : Ottignies-Louvain-La-Neuve, Bruxelles et Namur. Et chaque rencontre avec un focus sur un enjeu spécifique.

Un BP à l’initiative de citoyens très organisés (rencontre organisée à Louvain-la-Neuve avec le collectif Kayoux)

Avant de parler de budget participatif, les citoyen·ne·s de Molina se sont organisés, avec la mise en place de Inter-Barrios qui regroupe les voisin·e·s des différentes zones et quartiers de la commune. José Antonio Cano Diaz qui en a été le président et qui aujourd’hui est responsable de la zone n°2 a partagé ce chemin parcouru. En soulignant tout particulièrement le statut de la participation citoyenne qu’ils et elles sont arrivé à faire signer par tous les partis politiques en 2007.

Quelques années plus tard, Inter-Barrios souhaite lancer un budget participatif pour rendre effective la participation et, à nouveau, ils arrivent à convaincre la municipalité qui lance le premier Budget Participatif en 2015. José Manuel Mayor, un des responsables du BP au sein de la mairie, présente l’histoire et le fonctionnement du BP de Molina, en soulignant également sa composante « jeunes et climat » de 2020-2021.

Justice sociale et justice climatique grâce au BP de Molina de Segura (rencontre organisée à Bruxelles avec Brulocalis)

Divers regards pour aborder cette expérience emblématique : le maire Eliseo Garcia Canto et son adjointe à la participation Soledad Nortes Navarro en donnent les dimensions politiques ; José Manuel Mayor de l’équipe technique explicite le fonctionnement et les résultats du Budget Participatif de Molina. On aborde la répartition des moyens financiers, le cycle avec ses 5 étapes, les résultats obtenus, la manière dont le BP est connecté aux autres démarches et espaces participatifs…, mais également les adaptations opérées à la suite des premières éditions et surtout les évolutions à venir, notamment pour impliquer les besoins de davantage de publics spécifiques.

Un portrait complété par José Antonio Cano Diaz de la fédération des comités d’habitant·e·s Inter-Barrios, qui a souligné la manière dont les citoyen·ne·s se sont organisé·e·s, et avec laquelle ils développent des diagnostics et projets de quartier grâces aux auto-études dans les différentes zones.

Enfin, l’expérience « Jeunes et Climat » de 2020-2021 à Molina a ouvert les échanges sur la présentation de Yves Cabannes qui nous a livré un rapide tour d’horizons d’autres Budgets Participatifs qui montrent des initiatives de citoyen·ne·s face aux changements climatiques.

Pourquoi les citoyen·ne·s ne participent pas davantage ? (rencontre organisée à Namur avec Inter-Environnement Wallonie)

A Molina, les habitant·e·s ont décidé de financer une étude pour mieux comprendre pourquoi il n’y avait pas davantage de citoyen·ne·s qui participent au BP. A partir de cette initiative, un groupe d’étude international s’est constitué pour analyser 4 expériences de budgets participatifs en Espagne, Portugal et France. De ces 4 terrains d’études, Yves Cabannes et José Manuel Mayor en ont tiré une synthèse qu’ils ont présentée. Illustrée par les expériences de Molina en Espagne et du Gers en France, cette étude permet de revenir sur les motivations et démotivations des citoyen·ne·s, mais aussi sur des pistes de travail en soulignant plusieurs facteurs qui influencent cette non-participation.

Suite à cette présentation et aux échanges, José Antonio Cano Diaz de la fédération des comités d’habitant·e·s Inter-Barrios a souligné l’importance de l’étude qui donne aux citoyens des pistes à mettre en œuvre pour garantir davantage de participation.

Pour en savoir plus sur l'étude, cliquez ici

En quoi les BP constituent un outil au service de la transition écologique ? (rencontre organisée à Namur avec Inter-Environnement Wallonie)

Face aux enjeux climatiques qui sont énormes, Yves Cabannes nous a partagé une diversité d’initiatives citoyennes financées par des budgets participatifs qui permettent de répondre aux besoins de transition écologique. Celles-ci sont le fruit d’une étude menée par l'OIDP (Organisation Internationale de la Démocratie Participative) : « Contributions des budgets participatifs pour les adaptations au changement climatique et atténuations de ses effets ».

En parcourant les différents continents, l’étude propose une typologie d’expériences basée sur une entrée territoriale (des budgets participatifs municipaux pour le développement durable) ou sur des entrées alliant thème et acteurs (comme l’expérience « Jeunes et climat » de Molina de Segura en Espagne). Chaque fois, il s’agit de trouver des réponses adaptées au contexte, souvent très en lien avec des besoins immédiats, comme se protéger des inondations, reconstruire un pont, permettre un accès à l’eau en période de sécheresse, développer un système d’alerte précoce… ; mais aussi de développer des initiatives qui permettent d’atténuer les effets des changements, par exemple en plantant des arbres, via des campagnes de sensibilisation, en menant des études sur la consommation électrique…

Tout un univers d’innovations, d’échelles et de coûts variés, portées par des acteurs divers selon les contextes qui montrent qu’il est possible de faire évoluer la situation. Avec une perspective prometteuse en termes de justice climatique : des budgets solidaires venant des pays les plus polluants et à destination des pays et régions les plus exposés aux effets du changement climatique.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Deux ans après le premier cycle consacré au Budget Participatif, l’aisbl Periferia vous convie à ce nouveau cycle de rencontres, débats et conférences, cette fois-ci à partir de l’expérience de Molina De Segura en Espagne.

Cette expérience inspirante relève d’une triple particularité :

  • elle est née d’une pression populaire,
  • une véritable stratégie a été mise en place pour renforcer la participation des jeunes,
  • il s'agit d'un outil d'action publique (28 euros/ an/ habitant) au service de la transition.

L’expérience a par ailleurs été à l’origine de l'étude sur les raisons de la non-participation des citoyen·ne·s que nous aurons le plaisir de vous présenter également.

Une occasion à ne pas rater : bloquez vos agendas et inscrivez-vous dès à présent ! Covid Safe Ticket obligatoire.

Programme du cycle

Dimanche 21 novembre - 14h-17h - Louvain-La-Neuve
Atelier citoyen
"Quand les citoyen·ne·s font pression pour avoir leur mot à dire dans l'utilisation des finances publiques"

Venez découvrir comment les habitant·e·s de Molina de Segura se sont organisé·e·s pour que leur municipalité mette en place un Budget Participatif et comment ils l'ont fait évoluer par la suite...
Cette après-midi sera l'occasion de réfléchir à des stratégies pour inciter nos communes belges à nous impliquer davantage dans le choix des investissements publics.

Pour nous accompagner :

  • José Manuel Mayor Balsas, chercheur à l'Université de Murcia qui a étudié le BP de Molina de Segura, et a par la suite rejoint l'équipe en charge de son animation au sein de la municipalité,
  • José Antonio Cano Díaz, président de l'époque de l'InterBarrios (fédération des comités d'habitant·e·s) qui a organisé ce lobby populaire.

 

En partenariat avec Kayoux
Lundi 22 novembre - 14h30-16h30 - Bruxelles
Conférence
"Justice climatique X Justice Sociale : comment agir à partir des Budgets Participatifs ?"

A partir de l'expérience de la Municipalité de Molina de Segura, cette conférence nous montrera à quel point les Budgets Participatifs peuvent être des dispositifs puissants pour renforcer l'inclusion sociale, notamment en matière d'implication des jeunes, et agir pour lutter contre les dérèglements climatiques.

Intervenant·e·s :

  • Eliseo García Cantó, maire de Molina de Segura,
  • Soledad Nortes Navarro, élue en charge de la participation de Molina de Segura,
  • José́ Manuel Mayor Balsas, responsable du BP de Molina de Segura,
  • José Antonio Cano Díaz, membre de l'InterBarrios (fédération des comités d'habitant·e·s) de Molina de Segura,
  • Yves Cabannes, expert international des Budgets Participatifs et transition des villes.
En partenariat avec Brulocalis
Mardi 23 novembre - Namur
14h30-16h30
Présentation de l'étude
"Pourquoi les citoyen·ne·s ne participent-iels pas ?"

L'étude sur les raisons de la non-participation, réalisée à l'initiative des citoyen·ne·s de Molina de Segura, s'ancre dans 4 expériences de BP issues de territoires, échelles et enjeux différents : Molina de Segura (Espagne), Conil de la Frontera (Espagne), Valongo (Portugal) et le Département du Gers (France).

- Drink et petite restauration entre les deux conférences - 
18h-20h
Conférence
"Les Budgets Participatifs, un outil au service de la transition écologique"

La conférence nous plongera dans les résultats de la récente étude menée par l'OIDP (Organisation Internationale de la Démocratie Participative) sur l'impact des Budgets Participatifs en matière de transition climatique. Un tour d'horizon mondial à travers une multitude d'expériences issues des différents continents.

 

Intervenant·e·s :

  • José́ Manuel Mayor Balsas, chercheur de l'université de Murcia (Espagne)
  • Yves Cabannes, expert international des Budgets Participatifs et membre de l'OIDP
  • José Antonio Cano Díaz, membre de l'InterBarrios (fédération des comités d'habitant·e·s) de Molina

Il est possible d'assister à l'une ou l'autre rencontre, ou aux deux successivement. Notez cependant que, pour celleux qui ne viendraient qu'à la deuxième conférence, l'accès aux lieux ne sera possible qu'à partir de 17h45.

En partenariat avec Inter-Environnement Wallonie

AGENDA / Pour une véritable démocratie participative: cycle de rencontres

Démocratie Participative et Collaborative !

Automne 2021-

Prochaines rencontres PRESENTIELLES

Rencontres thématiques

  • 21 NOVEMBRE : Budget participatif de Molina de Segura : quand des citoyen·ne·s font pression pour avoir leur mot à dire dans l'utilisation des finances publiques...et que ça marche !  - Rencontre "découverte d'expérience" avec une délégation de représentants de la Municipalité de Molina De Segura -  Ottignies-LLN (lieu à confirmer), 14h-18h ---> Inscription obligatoire via ce lien 
  • 23 NOVEMBRE #1 : "Pourquoi les citoyen·ne·s ne participent-iels pas?" : Présentation d'une étude croisée menée au sein de 4 expériences d'échelles différentes en France, Espagne et au Portugal. - Rencontre "enjeux" avec trois chercheurs (Es, Po, Fr) ayant mené cette étude inédite - Namur, Arsenal, 15h-17h00 suivi d'un drink-lunch ---> Inscription obligatoire via ce lien 
  • 23 NOVEMBRE #2: "Les Budgets participatifs, des outils pertinents pour activer la transition écologique" : découverte d'expériences de BP à travers le monde, dont le BP de Molina de Segura (Espagne)   - Rencontre "enjeux" & "découverte d'expérience" avec un représentant de l'OIDP (Organisation Internationale de la Démocratie Participative) - Namur, Arsenal, 18h30-20h30  ---> Inscription obligatoire via ce lien 

Rencontres expérientielles

  • 8 NOVEMBRE : "Face à l'urgence climatique, reproduire des démarches participatives telles que la Convention Citoyenne pour le Climat est-il pertinent ?" 
  • 6 DECEMBRE : "Le recours à la violence, nécessaire passage pour un changement de cap écologique ?"  rencontre "expérimentation d'un débat AUTREMENT" - Namur, Mundo-N - 18h-20h30  ---> Inscription obligatoire via ce lien 

Rencontres méthodologiques

  • EN 2022 : Spirale dynamique : comprendre différents modes de gouvernance au regard du modèle de Clare Graves  - Rencontre "pratique" _ Si si...elle arrive ! 🙂
  • EN 2022 : Introduction à la Dynamic facilitation : une méthode qui permet d'envisager tous les arguments en présence, quels qu'ils soient, en vue de prendre une décision  - Rencontre "pratique"

Retrouvez les comptes-rendus et vidéos des rencontres précédentes via ce lien

Pratiquement

  • Les formats de rencontre combinent des séances virtuelles et présentielles. !! Cet automne, toutes seront présentielles.
  • Les sujets et le format des séances sont définies avec le groupe. Communiquez-nous vos envies, souhaits !
  • Les rencontres préparatoires de chaque séance sont accessibles à toute personne intéressée. Manifestez-vous !
  • Une inscription préalable est demandée pour chaque rencontre.

Contacts et informations

  • Anne Thibaut, chargée de mission IEW, a.thibaut@iew.be
  • Fanny Thirifays, chargée de projet Periferia, fanny@periferia.be
  • Aurore Zanchetta, chargée de projet Periferia, absente jusque mai 2022.

Être averti·e des prochaines activités ? Je m'abonne ici :

Les dernières élections d’octobre 2018 ont été marquées par une nouvelle expression d’attentes fortes de la part des citoyens d’être davantage entendus et pris en compte dans les décisions politiques. De nombreuses déclarations de politique générale définies par les nouvelles majorités en place annoncent de nombreux dispositifs de participation citoyenne et démocratie participative : échevinat de la participation, budgets participatifs, commissions consultatives, panels citoyens, tirages au sort…

Inter-Environnement Wallonie et Periferia y ont vu un moment opportun pour approfondir les attentes citoyennes en matière de démocratie participative afin de pouvoir orienter au mieux les équipes politiques qui souhaitent y répondre. Le 21 octobre et le 10 décembre 2019, une trentaine de citoyens issus d'une quinzaine de communes différentes et ayant pour la plupart été impliqués dans des processus participatifs, se sont réunis pour partager leurs regards et exprimer leurs envies quant à cette idée d’alimenter les élus. Lors des deux premières réunions, les participants ont relevé une série d'enjeux importants liés à la démocratie (participative). Citons parmi ceux-ci :

  • Les insuffisances de la démocratie : particratie, perte de confiance envers les élus, la tyrannie du court terme, la participation faire-valoir ...
  • Les rôles des autorités publiques en 2020
  • Le manque de transparence:  l'accès aux informations, le suivi des politiques
  • La nécessité de renforcer la culture de la participation auprès des politiques et des citoyens, ...

Pour la suite du processus, les participants ont émis le souhait d'approfondir les enjeux identifiés via trois moyens : en partageant de l'information, en s'inspirant d'expériences de terrain et en expérimentant des outils de participation au sein du groupe.

Pour retrouvez les comptes-rendus des rencontres, les fiches méthodologiques créées à partir des rencontres, et bien d'autres ressources, rendez-vous sur la page du projet. D'autres ressources sur la démocratie participative sont également disponibles dans la base de données sur le sujet (encore en cours d'alimentation).

Durant le confinement, un cycle de rencontres pour découvrir des expériences démocratiques et partager nos regards

Des rencontres virtuelles ont été réalisées durant le confinement et se sont poursuivies par la suite. Cette vingtaine de rencontres nous ont permis d'aller à la découverte d'expériences et dispositifs de démocratie participative avec notamment :

  • le Forum Transition - Proposition citoyenne d'une assemblée mixte interfédérale pour mener la transition écologique
  • le Forum citoyen namurois - 8 années de lutte pour sauver le Parc Léopold et faire entendre la voix des citoyen·ne·s
  • les budgets participatifs - Poser des choix d'investissement avec les citoyen·ne·s
  • le nouveau dispositif des Commissions délibératives entre parlementaires et citoyen·ne·s tiré·e·s au sort du Parlement Francophone Bruxellois
  • les actions du collectif Plan B Brussels qui (s')intéresse aux décisions politiques et exerce son contrôle citoyen
  • le regard de citoyen·ne·s ayant participer à l'expérience du Parlement citoyen de la Fédération Wallonie-Bruxelles menée en 2017
  • le tirage au sort vu au travers de l'expérience de la réforme constitutionnelle irlandaise
  • le système de participation citoyenne via votations développé en Suisse
  • ...

Une rencontre a également été dédiée à un partage de nos regards quant à la crise sanitaire et son effet boost ou recul pour nos démocraties.

Retrouvez ICI les vidéos, comptes-rendus (comprenant les liens et coordonnées des expériences) et présentations de ces rencontres via la page du projet.  

 

Une co-organisation d'Inter-Environnement Wallonie et Periferia avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

5&6 mars – Rencontre + atelier pratique autour du livre “Organisons-nous!”

Rencontre-débat autour du livre « Organisons nous ! Manuel critique »

En présence de l’auteure, Adeline de Lépinay

Jeudi 5 mars de 18h30 à 21h30

Au « DK », rue du Danemark, 70b  à 1060 Saint-Gilles

GRATUIT - SANS INSCRIPTION

 

Croisant des démarches à visée émancipatrice de l'éducation populaire et des stratégies venues des États-Unis « d'organizing », le livre Organisons-nous ! Manuel critique (Edition Hors d’Atteinte, 2019) d’Adeline de Lepinay veut contribuer aux réflexions militantes qui cherchent à agir concrètement contre les injustices.

Comment l'éducation populaire et le community organizing peuvent-ils nous aider à repenser les bases de l'organisation collective? 

Mouvements féministes, antiracistes ou anticapitalistes, syndicats, associations actives dans le domaine de l’éducation permanente ou de la cohésion sociale… Si la volonté de transformation sociale et d’émancipation des personnes est bien présente, les manières d’y arriver et de s’organiser divergent parfois. Le community organizing privilégie la recherche de résultats concrets et rapides, en visant des petites « victoires » plutôt que le grand « soir ». L’éducation populaire cherche quant à elle à travailler notre compréhension du monde et notre capacité à avoir prise sur celui-ci en vue de le transformer. Comment ces deux approches peuvent-elles cohabiter ? La recherche d’efficacité se ferait-elle nécessairement au détriment de démarches plus réflexives ? Comment développer notre pouvoir, indispensable pour établir un rapport de force favorable, sans valider la légitimité de celles et ceux qui utilisent le leur pour exploiter et opprimer ? La rationalisation est-elle forcément le synonyme d’une perte de sens dans nos pratiques ?

Quelques mots sur l'auteure

Artisane des dynamiques collectives, Adeline de Lepinay s’est forgée une solide expérience dans les domaines de l’éducation populaire et du community organizing, notamment au sein de l’Alliance Citoyenne d’Aubervilliers (France) où elle a travaillé durant 2 ans. C’est à partir de ce point de vue qu’elle nous proposera une grille de lecture inédite, en comparant les différences et les complémentarités entre ces deux approches afin de réinterroger les bases de l’organisation collective. S’intéressant notamment aux mouvements sociaux récents, elle propose des pistes de réflexion et d’action concrètes pour tâcher d’être à la fois efficaces, démocratiques et solidaires.

Découvrez son blog : http://www.education-populaire.fr/

Informations pratiques

  • Ouverture des portes à partir de 18h00
  • Des livres seront disponibles à la vente.
  • Bar ouvert avant et après pour continuer à échanger après...

 


Atelier d’échanges de pratiques avec Adeline de Lepinay

Vendredi 6 mars de 9h30 à 16h30

Au DK, rue du Danemark, 70 b, 1060 BXL

P.A.F : Participation consciente

Inscription obligatoire pour cette journée d’atelier via le formulaire en ligne (cliquez sur le lien)

! Nombre de places limité à 20 personnes ! 

Si vous venez en tant que travailleur·se·s, merci de limiter le nombre de participant par association à une personne.

 

Après un bref retour sur les discussions de la veille, Adeline de Lépinay nous proposera d’approfondir quelques chapitres de son livre afin de nous interroger sur nos propres pratiques en tant que citoyen·ne engagé·e, travailleur·euse social·e, activiste… Comment nommer et situer nos pratiques ? Quels outils peut-on mobiliser au quotidien pour favoriser à la fois un travail d’organisation collective et d’émancipation ?

Contacts et renseignements :

  • Arnaud Bilande / M. : arnaud@periferia.be - T. : 02/544 07 93
  • Matthieu Tihon / M. : tihon@febul.be

 


La soirée et l’atelier sont organisés par la FEBUL, Periferia et les Actrices et Acteurs des Temps présents avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

27 juin 2019 : Eurêka ! Bonnes pratiques sur la science citoyenne

Eurêka ! Bonnes pratiques sur la science citoyenne
Eurêka ! Bonnes pratiques sur la science citoyenne
DATE: 

LIEU: 
Muntpunt
Munt 6
1000 Brussel

Belgique

En tant que praticiens et citoyens luttant pour une société meilleure, socialement juste et durable, nous sommes souvent confrontés à des barrières techno-scientifiques. Nos revendications sont contrées par des preuves sur lesquelles nous n'avons aucune prise. L'élaboration des politiques est obscurcie par une masse de données inaccessibles, complexes et très fragmentées. Cela fait souvent obstacle à une discussion transparente entre les citoyens, les gouvernements et les scientifiques.

De nos propres expériences, le BRAL, Cosmopolis VUB, City Mine(d) et Periferia arrivent à une conclusion commune : la production collective de connaissances ou la science citoyenne peut aider à franchir le mur technoscientifique afin de participer véritablement au débat démocratique.

Dans notre nouvelle publication conjointe, nous développons :

À l’occasion du lancement de notre coffret contenant ces quatre publications, nous aimerons partager et débattre nos apprentissages avec vous. Voilà pourquoi nous organisons le 27 juin de 13h30 à 16h à Muntpunt un book-launch + workshop.

Au programme:
13h30 – Lancement du coffret Eurêka + Q&A
14h30 – Workshop (FR + NL) “comment intégrer les sciences citoyennes dans nos actions sociales ou environnementales ?”

Tous les praticiens du secteur socioculturel, des associations, les chercheurs et les représentants des institutions sont les bienvenus. La participation à cet événement est gratuite.

Veuillez-vous inscrire ici.

22 juin 2019 à Namur : “Transmettre… Pour participer aux transformations sociales”

« Transformer la société », facile à dire… d’autant qu’on en a bien besoin ! Mais comment s’y prendre ?
Il existe tellement d’initiatives autour de nous, et pourtant on a l’impression de chaque fois tout
réinventer. Est-il vraiment nécessaire de toujours devoir expérimenter, tester, s’hasarder ou peut-on s’appuyer sur des expériences que d’autres ont déjà vécues ?
Si Periferia s’inscrit avec d’autres dans une volonté de transformations sociales, si nous contribuons à donner de la force et de la visibilité à des pratiques citoyennes, nous voyons aussi combien les "messages" que nous essayons de diffuser restent complexes à transmettre à d’autres.
C’est pour toutes ces raisons que nous vous invitons à venir échanger autour des manières de transmettre, d’exprimer des messages et ainsi de contribuer à transformer la société.

Rendez-vous le samedi 22 juin de 13h45 à 17h au Chat à 7 pattes Rue Saint-Donat 42, 5002 Saint-Servais

Pour provoquer nos réflexions, Jacques Dehaese nous présentera sa conférence
gesticulée « Aux suivants ! » :

"Aux suivants de plonger dans un monde en forte transition,
sans oublier ce que la génération des anciens a déjà essayé et
expérimenté pour construire collectivement un projet social et
environnemental qui mobilise l’action collective citoyenne de demain"

Places limitées, inscription (gratuite) demandée via le formulaire ci dessous ou par téléphone au 02/544.07.93 ou par mail à contact@periferia.be

29 mars 2018 à Bruxelles : Conférence gesticulée « La ville est à qui ? Elle est à nous ! »

La ville est a nous

Un voyage à vélo à la découverte de ceux qui font la ville : les promoteurs ? les élus ? les habitants ?
Après un tour de France à vélo Frantz et Mathieu nous racontent ce qu’ils ont découvert. Ces deux urbanistes en quête de sens voient nos villes petites comme grandes subir les mêmes logiques, les mêmes transformations et finir par se ressembler. Pourtant, durant leur voyage, ils ont rencontré des dizaines d’initiatives d’habitants qui transforment concrètement leur quotidien.

La conférence gesticulée commencera à 20h à la Salle Sapiens, et pourra se prolonger par des conversations autour d'un verre à l'Ades'if, deux rues plus loin.
Le PAF est au chapeau!

Un conférence gesticulée, qu’est-ce que c’est ?

La conférence gesticulée est une prise de parole publique sous la forme d’un spectacle politique militant. Construite par une personne ou un groupe à partir de leurs expériences, c’est un acte d’éducation populaire fondé sur l’envie de partager ce qu’on a compris, tel qu’on l’a compris, là où on l’a compris. En ajoutant sa conférence à celles qui existent, chacun participe à l’élaboration d’un rapport de forces anticapitaliste et invite ceux qui la

reçoivent à se poser la question de leur propre place dans ce système. Acte subversif, la conférence gesticulée transgresse la légitimité (toujours contestée) à parler en public. Elle dévoile, dénonce, questionne et analyse les mécanismes d’une domination dans un domaine donné, souvent professionnel. Forme scénique d’expression directe, elle ne nécessite aucune compétence théâtrale.

Quand ? jeudi 29 mars à 20:00

Où ? Salle Sapiens, Rue du Mérinos, 1, 1210 St-Josse

Plus d'infos: https://espascespossibles.org/accueil/notre-conference-gesticulee/

Évènement organisé par Espasces possibles ?, le Réseau ADES Periferia

 

Rencontre d’échange de pratiques avec l’asbl Dora Dorës

Interculturalite_imageUne

Une après-midi pour échanger, s’inspirer, se rencontrer et découvrir les pratiques inhabituelles de Dora dorës, une structure hutoise imaginée par des migrants pour favoriser l’intégration d’autres migrants.

La rencontre a été suivie de la pièce de Théâtre "D'autres" à 17h15 (durée 30' + 30' de débat-échange)

Quand et où ? mardi 29 mai 2018, au Centre Culturel de Namur (Abattoirs de Bomel)

Contacts

Periferia aisbl (Déborah)

Mail: deborah@periferia.be
Tél.: 02 544 07 93
Facebook Periferia

Dora Dorës asbl

Mail: dora-dores@skynet.be
Tél.: 085/51.43.46
Facebook Dora dorës