Cycle Budgets Participatifs #3 – Un outil pour s’adapter au changement climatique avec Molina de Segura

BUDGET PARTICIPATIF-2

Du 21 au 24 novembre, Periferia a accueilli en Belgique une délégation de Molina de Segura, une ville du Sud Est de l’Espagne, à côté de Murcia, ainsi que d’Yves Cabannes, membre fondateur de notre association et expert international des Budgets Participatifs.

L’idée ? poursuivre les réflexions initiées lors des cycles précédents autour d’une expérience de budget participatif portée par les citoyens de Molina de Segura et mise en œuvre par la municipalité.

De nombreux échanges ont eu lieu, dont 4 rencontres ouvertes dans quatre villes : Ottignies-Louvain-La-Neuve, Bruxelles et Namur. Et chaque rencontre avec un focus sur un enjeu spécifique.

Un BP à l’initiative de citoyens très organisés (rencontre organisée à Louvain-la-Neuve avec le collectif Kayoux)

Avant de parler de budget participatif, les citoyen·ne·s de Molina se sont organisés, avec la mise en place de Inter-Barrios qui regroupe les voisin·e·s des différentes zones et quartiers de la commune. José Antonio Cano Diaz qui en a été le président et qui aujourd’hui est responsable de la zone n°2 a partagé ce chemin parcouru. En soulignant tout particulièrement le statut de la participation citoyenne qu’ils et elles sont arrivé à faire signer par tous les partis politiques en 2007.

Quelques années plus tard, Inter-Barrios souhaite lancer un budget participatif pour rendre effective la participation et, à nouveau, ils arrivent à convaincre la municipalité qui lance le premier Budget Participatif en 2015. José Manuel Mayor, un des responsables du BP au sein de la mairie, présente l’histoire et le fonctionnement du BP de Molina, en soulignant également sa composante « jeunes et climat » de 2020-2021.

Justice sociale et justice climatique grâce au BP de Molina de Segura (rencontre organisée à Bruxelles avec Brulocalis)

Divers regards pour aborder cette expérience emblématique : le maire Eliseo Garcia Canto et son adjointe à la participation Soledad Nortes Navarro en donnent les dimensions politiques ; José Manuel Mayor de l’équipe technique explicite le fonctionnement et les résultats du Budget Participatif de Molina. On aborde la répartition des moyens financiers, le cycle avec ses 5 étapes, les résultats obtenus, la manière dont le BP est connecté aux autres démarches et espaces participatifs…, mais également les adaptations opérées à la suite des premières éditions et surtout les évolutions à venir, notamment pour impliquer les besoins de davantage de publics spécifiques.

Un portrait complété par José Antonio Cano Diaz de la fédération des comités d’habitant·e·s Inter-Barrios, qui a souligné la manière dont les citoyen·ne·s se sont organisé·e·s, et avec laquelle ils développent des diagnostics et projets de quartier grâces aux auto-études dans les différentes zones.

Enfin, l’expérience « Jeunes et Climat » de 2020-2021 à Molina a ouvert les échanges sur la présentation de Yves Cabannes qui nous a livré un rapide tour d’horizons d’autres Budgets Participatifs qui montrent des initiatives de citoyen·ne·s face aux changements climatiques.

Pourquoi les citoyen·ne·s ne participent pas davantage ? (rencontre organisée à Namur avec Inter-Environnement Wallonie)

A Molina, les habitant·e·s ont décidé de financer une étude pour mieux comprendre pourquoi il n’y avait pas davantage de citoyen·ne·s qui participent au BP. A partir de cette initiative, un groupe d’étude international s’est constitué pour analyser 4 expériences de budgets participatifs en Espagne, Portugal et France. De ces 4 terrains d’études, Yves Cabannes et José Manuel Mayor en ont tiré une synthèse qu’ils ont présentée. Illustrée par les expériences de Molina en Espagne et du Gers en France, cette étude permet de revenir sur les motivations et démotivations des citoyen·ne·s, mais aussi sur des pistes de travail en soulignant plusieurs facteurs qui influencent cette non-participation.

Suite à cette présentation et aux échanges, José Antonio Cano Diaz de la fédération des comités d’habitant·e·s Inter-Barrios a souligné l’importance de l’étude qui donne aux citoyens des pistes à mettre en œuvre pour garantir davantage de participation.

Pour en savoir plus sur l'étude, cliquez ici

En quoi les BP constituent un outil au service de la transition écologique ? (rencontre organisée à Namur avec Inter-Environnement Wallonie)

Face aux enjeux climatiques qui sont énormes, Yves Cabannes nous a partagé une diversité d’initiatives citoyennes financées par des budgets participatifs qui permettent de répondre aux besoins de transition écologique. Celles-ci sont le fruit d’une étude menée par l'OIDP (Organisation Internationale de la Démocratie Participative) : « Contributions des budgets participatifs pour les adaptations au changement climatique et atténuations de ses effets ».

En parcourant les différents continents, l’étude propose une typologie d’expériences basée sur une entrée territoriale (des budgets participatifs municipaux pour le développement durable) ou sur des entrées alliant thème et acteurs (comme l’expérience « Jeunes et climat » de Molina de Segura en Espagne). Chaque fois, il s’agit de trouver des réponses adaptées au contexte, souvent très en lien avec des besoins immédiats, comme se protéger des inondations, reconstruire un pont, permettre un accès à l’eau en période de sécheresse, développer un système d’alerte précoce… ; mais aussi de développer des initiatives qui permettent d’atténuer les effets des changements, par exemple en plantant des arbres, via des campagnes de sensibilisation, en menant des études sur la consommation électrique…

Tout un univers d’innovations, d’échelles et de coûts variés, portées par des acteurs divers selon les contextes qui montrent qu’il est possible de faire évoluer la situation. Avec une perspective prometteuse en termes de justice climatique : des budgets solidaires venant des pays les plus polluants et à destination des pays et régions les plus exposés aux effets du changement climatique.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Deux ans après le premier cycle consacré au Budget Participatif, l’aisbl Periferia vous convie à ce nouveau cycle de rencontres, débats et conférences, cette fois-ci à partir de l’expérience de Molina De Segura en Espagne.

Cette expérience inspirante relève d’une triple particularité :

  • elle est née d’une pression populaire,
  • une véritable stratégie a été mise en place pour renforcer la participation des jeunes,
  • il s'agit d'un outil d'action publique (28 euros/ an/ habitant) au service de la transition.

L’expérience a par ailleurs été à l’origine de l'étude sur les raisons de la non-participation des citoyen·ne·s que nous aurons le plaisir de vous présenter également.

Une occasion à ne pas rater : bloquez vos agendas et inscrivez-vous dès à présent ! Covid Safe Ticket obligatoire.

Programme du cycle

Dimanche 21 novembre - 14h-17h - Louvain-La-Neuve
Atelier citoyen
"Quand les citoyen·ne·s font pression pour avoir leur mot à dire dans l'utilisation des finances publiques"

Venez découvrir comment les habitant·e·s de Molina de Segura se sont organisé·e·s pour que leur municipalité mette en place un Budget Participatif et comment ils l'ont fait évoluer par la suite...
Cette après-midi sera l'occasion de réfléchir à des stratégies pour inciter nos communes belges à nous impliquer davantage dans le choix des investissements publics.

Pour nous accompagner :

  • José Manuel Mayor Balsas, chercheur à l'Université de Murcia qui a étudié le BP de Molina de Segura, et a par la suite rejoint l'équipe en charge de son animation au sein de la municipalité,
  • José Antonio Cano Díaz, président de l'époque de l'InterBarrios (fédération des comités d'habitant·e·s) qui a organisé ce lobby populaire.

 

En partenariat avec Kayoux
Lundi 22 novembre - 14h30-16h30 - Bruxelles
Conférence
"Justice climatique X Justice Sociale : comment agir à partir des Budgets Participatifs ?"

A partir de l'expérience de la Municipalité de Molina de Segura, cette conférence nous montrera à quel point les Budgets Participatifs peuvent être des dispositifs puissants pour renforcer l'inclusion sociale, notamment en matière d'implication des jeunes, et agir pour lutter contre les dérèglements climatiques.

Intervenant·e·s :

  • Eliseo García Cantó, maire de Molina de Segura,
  • Soledad Nortes Navarro, élue en charge de la participation de Molina de Segura,
  • José́ Manuel Mayor Balsas, responsable du BP de Molina de Segura,
  • José Antonio Cano Díaz, membre de l'InterBarrios (fédération des comités d'habitant·e·s) de Molina de Segura,
  • Yves Cabannes, expert international des Budgets Participatifs et transition des villes.
En partenariat avec Brulocalis
Mardi 23 novembre - Namur
14h30-16h30
Présentation de l'étude
"Pourquoi les citoyen·ne·s ne participent-iels pas ?"

L'étude sur les raisons de la non-participation, réalisée à l'initiative des citoyen·ne·s de Molina de Segura, s'ancre dans 4 expériences de BP issues de territoires, échelles et enjeux différents : Molina de Segura (Espagne), Conil de la Frontera (Espagne), Valongo (Portugal) et le Département du Gers (France).

- Drink et petite restauration entre les deux conférences - 
18h-20h
Conférence
"Les Budgets Participatifs, un outil au service de la transition écologique"

La conférence nous plongera dans les résultats de la récente étude menée par l'OIDP (Organisation Internationale de la Démocratie Participative) sur l'impact des Budgets Participatifs en matière de transition climatique. Un tour d'horizon mondial à travers une multitude d'expériences issues des différents continents.

 

Intervenant·e·s :

  • José́ Manuel Mayor Balsas, chercheur de l'université de Murcia (Espagne)
  • Yves Cabannes, expert international des Budgets Participatifs et membre de l'OIDP
  • José Antonio Cano Díaz, membre de l'InterBarrios (fédération des comités d'habitant·e·s) de Molina

Il est possible d'assister à l'une ou l'autre rencontre, ou aux deux successivement. Notez cependant que, pour celleux qui ne viendraient qu'à la deuxième conférence, l'accès aux lieux ne sera possible qu'à partir de 17h45.

En partenariat avec Inter-Environnement Wallonie

Laisser un commentaire